Guelmim

La porte du Sahara

Aux portes du désert

Désert, Nature, Aventure, Balnéaire

RetourRetour

Ajouter au trip

Guelmim, considérée comme porte du Sahara, était autrefois un centre caravanier sur la route de Tombouctou. Aujourd'hui, c'est un lieu important de commerce et d'échange entre la population sédentaire et les nomades du désert. Guelmim dispose de ressources naturelles, culturelles et historiques riches et diversifiées auxquelles se sont associées les caractéristiques du désert, des oasis pittoresques, des plages, des dunes de sable chaud, fin et mordoré, ainsi que le patrimoine culturel populaire distingué par la diversité des folklores, des traditions et des coutumes propres à la région.

L’origine de l’appellation serait "Aguelmin" qui est un mot amazigh qui signifie "présence de l’eau". Cette eau qui servait pour les caravanes transsahariennes. La création de la ville est liée au commerce qui est une activité très enracinée dans la vallée de l’Oued Noun et remonte au Moyen-Âge. La vallée de Noun est entrée en relations économiques avec les anciens centres méditerranéens, ce qui lui a permis de jouer un rôle prépondérant dans l’animation du commerce caravanier. Chef-lieu de la région, cette ville séculaire a joué un rôle de plaque tournante et de carrefour pour les principales caravanes commerciales d’Afrique (Niger, Mali, Sénégal, Mauritanie).

Située à 56 km au sud de Sidi Ifni et à 65 km de l'océan Atlantique, Guelmim abrite un marché aux chameaux hebdomadaire, connu sous le nom de "Amhayrich", qui est le plus grand marché aux chameaux du Maroc. elle est également réputée par sa danse de la "Guedra".

Se Connecter


Votre Espace


Se connecter avec facebook


Nouveau ?

> S'inscrire

> Mot de passe oublié