Agadir

La Perle du Sud

Au bord de la mer

En amoureux, Nature, Balnéaire, Shopping, Surf, Golf

RetourRetour

Ajouter au trip

Capitale du sud, Agadir est située sur la côte Atlantique entre les sommets du Haut Atlas et le Souss. Ravagée par un tremblement de terre en 1960, la ville a été entièrement reconstruite. C'est aujourd'hui l'une des plus grandes stations balnéaires du Maroc où les touristes viennent des quatre coins du globe, attirés par un climat exceptionnellement doux tout au long de l'année. Agadir doit sa renommée actuelle à sa plage extraordinaire de plus de 6 km de sable fin et doré, et à ses 300 jours de soleil par an.

Bourgade modeste de pêcheurs, Agadir signifie "grenier fortifié" en Berbère, fut l’enjeu des batailles opposant au cours de son histoire les tribus locales et les pouvoirs étrangers. Les Portugais s’y installent en 1513, mais la guerre sainte, dirigée par Mohamed Ech Cheikh, fondateur de la dynastie Saâdienne, a libéré la ville en 1541, après un siège de six mois.Trente ans plus tard, son fils, a édifié la Casbah qui domine encore l'océan afin d'éviter le retour des Portugais. Agadir est située dans la riche plaine de Souss qui possède un énorme potentiel en agriculture. Ceci permit aux sultans Sâadiens d'assurer l'âge d'or d'Agadir jusqu'au XVIIe siècle. La ville était connue par l'exportation des dattes, cires, épices et or.

Au 18e siècle, les Alaouites s’emparent de la ville et, pour punir les habitants rebelles de la région, le sultan Mohammed Ben Abdallah décide de fermer le port et de transférer toutes les activités maritimes vers Essaouira. Agadir tombe, jusqu’à 1911, dans un sommeil léthargique, jusqu’à ce que son nom fasse de nouveau les gros titres. L’empereur Guillaume II, roi de Prusse, envoie un croiseur dans la rade d’Agadir, où il essaie d’installer une base navale. La France s’oppose et propose, après de longs pourparlers, un consensus sur les droits allemands. La France abandonne une partie du Congo à l’Allemagne, qui, en contrepartie, n’exprimera plus d’intérêt impérialiste sur le Maroc.  En 1930, Agadir devient une des étapes de la poste aérienne. Saint Exupéry et Mermoz y font escale avant d’entreprendre la traversée de l’atlantique. Après l’indépendance et jusqu’en 1960, Agadir est une belle ville florissante.

Malheureusement, le 29 février 1960, à 23H47, la ville est ravagée par un terrible tremblement de terre qui fera 15 000 morts. La quasi totalité des habitations est détruite en quelques secondes. Il restera dans l’histoire du Maroc le tremblement de terre le plus meurtrier du XXème siècle, détruisant complètement ou presque les quartiers situés au nord de l’oued Tidli, ensevelissant sous ses décombres à certains endroits plus de 90% des habitants, soit environ 30% de la population et autant de blessés, laissant une ville florissante exsangue et à jamais des cicatrices irréparables dans de nombreuses vies et mémoires.L'ensemble du pays est très ému et la reconstruction d'Agadir devient un défi national. Deux ans plus tard, la ville renaît de ses cendres, est devenue l'une des plus modernes du Maroc.

Se Connecter


Votre Espace


Se connecter avec facebook


Nouveau ?

> S'inscrire

> Mot de passe oublié